Comment réseauter ?

article publié le
Réseauter en freelance

Sommaire

Une très grande force des freelances réside dans la capacité à faire vivre un réseau bénéfique, afin de trouver de nouveaux et nouvelles client·e·s et remplir leurs semaines de jolis projets. Première étape (on l’a déjà vue) : travailler son pitch commercial. Puis vient le temps d’aller à la rencontre.

Réseauter, encore et encore

D’un point de vue digital, les réseaux sociaux sont des outils formidables afin de vous faire connaître, de montrer de quoi vous êtes capable et sur quoi vous souhaitez travailler. C’est aussi un excellent support pour mettre en valeur votre personnalité et travailler votre personal branding (qui peut être décisif pour une entreprise en recherche de prestataires en freelance).

Et pour les personnes adeptes du face à face, le networking est une autre manière de trouver des missions en freelance. Lors d’événements professionnels (ou non), meetings et salons, présentez votre offre spontanément et créez de nouvelles relations. Une fois dans votre carnet d’adresses, pensez à entretenir de lien pour qu’il devienne, heureusement, une collaboration enrichissante.

Trouver vos premier·ère·s client·e·s

Nous voici dans le cœur du sujet : les premières collaborations.

Comment trouver des missions ?

La première approche est de fouiller son cercle existant. Cela peut paraître anodin, mais votre sphère personnelle et professionnelle regorge de personnes potentiellement intéressées par vos services, ou de personnes prêtes à vous recommander à leur propre cercle. Sollicitez-les, parlez de votre nouvelle activité, faites savoir que vous êtes à l’écoute de projets dans votre domaine.

Prenez également le temps de vous former sur le sujet.

Il existe également des plateformes spécialisées par métier ou des plateformes plus généralistes pour trouver des missions en freelance. 

Une fois dans la ronde, l’occasion de tester vos tarifs se présente. Bien sûr, ne vous sous-estimez-pas en proposant vos services au rabais. Il sera plus compliqué par la suite de les augmenter. Cela dit, ne faites pas non plus l’erreur de proposer vos produits/services à un prix trop élevé d’entrée : si vous êtes inaccessible, les prises de contact seront plus rares. Trouvez le juste milieu et ajustez vos tarifs au fil des missions.

Trouver des collaborateurs freelances

Comment vous démarquer ?

Première astuce : mettre en place une charte graphique pour votre entreprise. En fonction de ce que vous aimez ou n’aimez pas, de votre secteur et de l’image que vous souhaitez donner à votre société, développez votre propre univers de marque, qui fera que vos supports seront facilement reconnus. Cette charte graphique sera à appliquer à tous vos supports de communication, pour un maximum de cohérence : site, carte de visite, portfolio imprimé, document interne (brief, rendu, etc.), réseaux sociaux. Le but est d’uniformiser votre communication afin de la rendre impactante.

Deuxième astuce : apprendre à pitcher vos idées et vos produits. On y revient, mais un pitch bien conçu, clair et concis aura un impact positif sur votre auditoire, quel qu’il soit. Si vous savez vous présenter, les autres sauront le faire aussi facilement par la suite. Cela pourrait donc vous être bénéfique pour trouver des missions, des partenaires ou encore des financements.

Pitcher son projet freelance

Comment fidéliser ?

Le plus important pour la fidélisation réside dans le soin apporté à vos relations professionnelles. Si votre travail est de qualité, il ne reste plus qu’à assurer une bonne communication et organisation avant, pendant et après la mission pour que la collaboration soit reconduite ou qu’elle mène à des recommandations spontanées. Il est donc important de s’attarder sur la relation client·e pour permettre à votre entreprise un flow de missions régulier et rassurant.

Un peu plus de lecture

Chaque semaine, découvrez un article inédit lié au monde du numérique ! À tous les esprits curieux, profitez de votre lecture !