Dig Interview – Claudia Berger

William Choi
0 commentaire
Facebook
Twitter
LinkedIn

Zoom sur Claudia, webdesigner freelance en quête de liberté et de voyages !

Claudia, 33 ans, est une freelance et surtout une voyageuse, en quête d’aventures et de découvertes, que l’on a été ravi·e·s d’accompagner lors de nos toutes premières promotions !

 

Webdesigner en freelance, elle s’est dirigée vers ce schéma de travail pour se sentir libre d’être où elle veut, quand elle veut.

L’important pour elle : pouvoir consacrer du temps à faire ce qui lui plaît. Comme voyager, faire du sport en extérieur, prendre le temps de créer de nouvelles choses.

Eh oui ! Claudia ne reste jamais loin de l’entrepreneuriat. C’est quelque chose qui la passionne. Sa tête bouillonne d’idées de marques en tout genre à créer, de l’application spéciale randonnées aux projets artisanaux de création de bijoux.

 

Actuellement UX/UI designer, elle a fait un master de direction artistique, suivi de 3 ans en agence digitale spécialisée dans le e-commerce, à Lyon. Suite à un an passé en Chine pour le compte de cette même agence, et un tour du monde revigorant, Claudia s’est lancée dans le freelancing. 

Et après avoir goûté à la liberté et aux richesses que le voyage pouvait lui apporter, impossible de retrouver la vie de bureau ! Elle a voulu aborder le travail d’une manière différente, “pour être plus souvent dehors”, comme elle aime le dire. 

 

Pour elle, c’était sûr : 8h-18h, au même endroit, assise, c’était désormais impossible. Il fallait qu’elle puisse organiser ses journées comme elle le souhaite, et pouvoir bouger, si elle en a envie, quand elle en a envie. 

 

Alors Claudia s’est jetée dans le grand bain, il y a 6 mois, en partant vivre en Italie et en maintenant son activité de freelance. Actuellement sur l’île de Murano, à quelques minutes en bateau de Venise, elle ne regrette pas du tout son choix et est ravie de vivre sa propre version de la dolce vita.

 

Mais la vie de freelance réserve parfois des surprises.

 

Cela faisait 4 ans que Claudia était en freelance, et face à un moment de creux, où la clientèle n’était plus assez au rendez-vous, les doutes se sont installés.

Pour les chasser, une solution s’est présentée à elle : sortir et faire du réseau !

 

En franchissant ce pas, elle a pu rencontrer Hannah. Le feeling est passé directement. Au fil des échanges, Claudia a su que c’était ce qui lui fallait. 

Elle avait besoin de mettre en place une stratégie digitale pour relancer son activité et se créer un nouveau réseau. Digi Atlas était, pour elle, LA solution.

 

La formation lui a apporté beaucoup de clés pour rendre son offre plus visible. Et une fois les principes appliqués, en ligne et en live, elle a pu voir les résultats directement !

 

Les leads sont alors revenus, notamment grâce à l’application des conseils en référencement naturel de Clément (notre expert SEO). Choisir les mots qu’il faut, en ayant le bon équilibre et en jouant sur le local, pour ne pas être perdu dans le flot de l’océan Google. Un vrai travail de fourmi, qui a payé !

 

“J’ai trouvé avec Digi Atlas un vrai réseau.”

 

Tout au long de sa formation, et encore aujourd’hui, Claudia a pu échanger avec d’autres apprenant·e·s. Un vivier de rencontres auquel elle ne s’attendait pas !

Elle a pu travailler avec Aymeric (photographe et apprenant de sa promotion) sur un shooting, avec Hélène (également apprenante) pour de l’illustration, et même avec Clément (oui oui, l’expert SEO) !

 

Ce dernier lui a demandé son aide pour son site internet escapekit, pour en revoir la structure et la forme. Une collaboration pleine de bienveillance qui a permis à leurs échanges de prendre une nouvelle tournure, et d’aboutir à de beaux résultats. 

 

Et par la suite, ravi de son travail, Clément lui a donné des contacts, de précieuses recommandations, et, de fil en aiguille, son activité était relancée ! 

 

“Digi Atlas est devenu un super réseau de soutien et d’entraide entre les différent·e·s apprenant·e·s, ça m’a permis de trouver autant des client·e·s que des partenaires pour des projets communs.”

 

Claudia retient la double casquette que Digi Atlas porte. Certes, la formation permet la maîtrise de la communication externe, c’est-à-dire faire briller son activité au travers des réseaux notamment, et présenter son offre à son cœur de cible. 

Mais la communauté permet également de développer autre chose : un réseau plein de compassion et de compréhension qui se crée entre les apprenant·e·s. Celui-ci a une véritable valeur ajoutée pour Claudia. Dire de manière transparente que quelque chose les bloque, partager ses craintes et ses soucis, demander des avis, afin d’avancer ensemble. Un bon moyen de prendre du recul et de se motiver !

 

“Pouvoir se livrer à des gens et avoir des retours bienveillants, c’est vraiment très agréable. Et être avec d’autres personnes qui rencontrent aussi des difficultés, c’est rassurant : on est dans le même bateau !”

 

Une fois les compétences acquises, et le réseau agrandi, Claudia a pu se concentrer de nouveau sur son objectif : devenir digital nomade.

 

Mais pour ce projet, elle veut y aller par étapes. D’abord en s’installant dans un pays ayant les mêmes horaires qu’en France, puis petit à petit en se dirigeant vers une région du monde avec un autre fuseau horaire.

Pour cela, elle souhaite que son activité soit axée principalement sur le digital, sans pour autant que le côté humain et l’accompagnement en pâtissent. Suivant cette démarche, elle prend notamment le temps de communiquer beaucoup plus à l’oral qu’uniquement par le biais de messagerie. 

 

Pour elle, Digi Atlas offre de nombreuses opportunités. 

 

Il faut foncer, c’est incroyable.”

 

La formation est un investissement de temps important. Selon Claudia, il ne faut pas prendre ça à la légère, et savoir donner de son temps personnel. Mais c’est pour le mieux.

Pour elle, son expérience a été au-delà de ses espérances. 

Son premier contact avec l’équipe l’a mise en confiance, elle a senti que l’atmosphère était aussi bienveillante que ses interlocuteur·trice·s. 

 

“J’en ressors avec le smile jusqu’aux oreilles.”

 

Ce qui l’a marquée : le dénouement de la formation. Une réelle porte ouverte sur plein d’opportunités. Notamment Clément et son site web ou les nouvelles collaborations qui ont pu voir le jour grâce à la communauté Digi Atlas. Et ses premiers prospects récoltés via son référencement naturel sur Google.

 

Bienveillance, réseau, entraide et accompagnement font partie des mots qu’elle retient concernant son expérience avec nous. 

 

Aujourd’hui, pleine de motivation et d’ambition, elle se sent libre de mener sa nouvelle vie, en Italie, puis ailleurs. Pour la prochaine étape de son plan “digital nomade”.

 

De notre côté, nous sommes ravi·e·s de t’avoir accompagnée, Claudia, et nous savons que la suite te réserve de très belles choses ! Nous avons hâte de suivre tout cela, chaque étape, malgré la distance !

 

Et de votre côté, si vous avez besoin d’une expertise en UX/UI design et webdesign, vous l’aurez compris : Claudia est la freelance qu’il vous faut. Alors rendez-vous sur son site pour apprécier son travail (et la contacter bien sûr) : https://www.claudiaberger.fr 

 

Crédit photo : Aymeric Dumoulin – https://www.aymericdumoulin.com.

 

Articles similaires