Comment réduire ses impôts en tant que travailleur indépendant ?

article publié le
Comment réduire ses impôts quand on est indépendant ?

Sommaire

L’univers professionnel en France continue d’accueillir un nombre croissant de travailleurs indépendants, embrassant des carrières diverses et variées. Cependant, cette autonomie professionnelle s’accompagne de responsabilités financières, en particulier en ce qui concerne les impôts. Pour les TNS (travailleurs non salariés) et autres, la gestion fiscale peut être complexe et exigeante, mais il existe des stratégies efficaces pour réduire sa charge d’impôts. Dans cet article, nous explorerons les différentes approches pour réduire ses impôts en tant qu’indépendant, en montrant notamment comment le Plan Epargne Retraite (PER) peut être un avantage décisif.

Les enjeux fiscaux pour les travailleurs indépendants

Être indépendant, c’est être totalement libre

Libre d’organiser son travail comme on le souhaite, de gérer ses horaires… mais cette liberté a un prix ! 

En effet, les freelances doivent faire face à des défis spécifiques en matière de fiscalité, surtout lorsque l’on considère le nombre de statuts existants. Les indépendants sont donc responsables de déterminer, payer et optimiser leurs impôts par eux-mêmes, avec peu d’aide extérieure (gratuite) ou automatique. 

Heureusement, il est possible de mettre en place diverses stratégies pour reprendre le contrôle de sa fiscalité, et l’optimiser pour payer moins d’impôts.

Quels sont les enjeux fiscaux pour les indépendants ?

Stratégies de réduction fiscale pour les indépendants

Les indépendants ont à leur disposition diverses stratégies pour réduire leur charge fiscale, en voici quelques-unes :

Décortiquer les dépenses éligibles

Les travailleurs indépendants ont droit à la déduction de frais professionnels nécessaires à leur activité. Il est donc nécessaire de préserver les preuves de leur pertinence. Les frais de personnel, les repas individuels, les loyers déductibles, les fournitures, les frais de transport, les réceptions professionnelles et les cotisations sociales entrent dans cette catégorie. Les frais de déplacement peuvent être déduits en totalité ou au forfait, en fonction du barème kilométrique et de la distance parcourue. Les frais de repas sont déductibles à 100 % si justifiés, mais certaines règles s’appliquent. Les invitations professionnelles sont intégralement déductibles en mentionnant les invités sur la facture.

Transformer les Dépenses en Avantages

L’univers fiscal de chaque entrepreneur indépendant est marqué par l’impôt sur les revenus générés, à moins d’opter pour l’impôt sur les sociétés. Jouer habilement avec les charges peut réduire votre bénéfice imposable. Repensez donc vos charges pour abaisser votre bénéfice et, par ricochet, l’impôt. Néanmoins, n’oubliez pas que vos charges doivent être de nature professionnelle et accompagnées de factures. Il est crucial de justifier chaque dépense avec soin pour éviter de trébucher lors d’un audit fiscal. Aussi, il convient de rester vigilant, car un excès de charges peut réduire votre revenu disponible.

Réductions et Crédits d'Impôts : Adhésion à une Gestion Agréée

Les indépendants affiliés à une Gestion Agréée peuvent bénéficier de réductions d’impôts. Pour la réduction liée aux frais de comptabilité, déclarez vos revenus en BIC, BNC ou BA. Les honoraires comptables, les logiciels, les frais d’adhésion et autres dépenses comptables ouvrent droit à la réduction. Vous pouvez obtenir un remboursement de 2/3 de ces dépenses, jusqu’à 915 € par an.

Tirer Parti des Avantages d’une Micro-Entreprise

Les micro-entrepreneurs, anciennement auto-entrepreneurs, jouissent de bénéfices fiscaux appréciables. Les charges sociales sont allégées et le prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu est calculé sur le chiffre d’affaires. Lorsque l’on débute, choisir le statut de micro-entrepreneur peut être la meilleure des solutions.

CESU et Chèques-Vacances : Maximisation des Avantages

Le CESU facilite le paiement de services à la personne et peut bénéficier aux indépendants. Il couvre diverses prestations, offrant une exonération fiscale jusqu’à 1 830 €, ainsi qu’un crédit d’impôt de 25 %. Les chèques-vacances permettent de financer vos loisirs, mais des seuils fiscaux et sociaux s’appliquent. Restez vigilant face à la CSG/CRDS.

Est ce possible de réduire ses impôts en tant qu'indépendant ?

Le Plan Epargne Retraite (PER) : Un levier fiscal pour les indépendants

Tous les éléments d’optimisation fiscale annoncés précédemment sont appréciables, mais ils restent unilatéraux, ne possédant qu’une fonction précise. Or, les travailleurs indépendants sont exposés à de nombreux désavantages en matière de protection sociale : le principal étant sans aucun doute la retraite.

Mais il existe un produit permettant aux freelances de préparer leur retraite en toute sérénité, tout en réduisant leurs impôts de façon annuelle. Il s’agit du Plan d’Épargne Retraite (PER), qui offre une combinaison unique d’avantages fiscaux pour les travailleurs non salariés :

Déductions fiscales

Les versements effectués sur un PER sont déductibles du revenu imposable, ce qui réduit immédiatement la charge fiscale de l’indépendant.

Souplesse des cotisations

Le PER permet aux indépendants d’ajuster leurs cotisations en fonction de leurs revenus annuels, offrant ainsi une flexibilité adaptée à leur situation financière variable.

Préparation à la retraite

Outre les avantages fiscaux, le PER constitue également une solution de préparation à la retraite, garantissant aux indépendants une sécurité financière une fois leur activité professionnelle terminée.

Sécuriser ses revenus et financer la transition écologique

Si le PER est l’allié de premier choix de l’indépendant, il reste nécessaire de choisir le bon produit au sein du bon établissement. Or, les PER émanant des banques sont bourrés de frais qui impactent directement les plus-values, et les fonds traditionnellement choisis financent principalement les secteurs polluants et problématiques (les énergies fossiles).

Pour donner du sens à son épargne, préparer sa retraite et sécuriser son avenir, Caravel propose un plan d’épargne retraite idéal pour les indépendants

  • – Les frais y sont minimes : 0% sur les versements, l’entrée ou la sortie
  • – La flexibilité est totale : les versements automatiques débutent à 50€ par mois et peuvent être modifiés ou arrêtés en toute liberté, sans coût additionnel
  • – Le seul PER engagé du marché : il finance exclusivement la transition écologique et énergétique (via des fonds labellisés Greenfin), et écarte toutes les industries polluantes
  • – Totalement sécurisé : les fonds sont gérés et assurés par APICIL, 3e groupe français de protection sociale
Comment gérer sa retraite quand on est indépendant ?

Conclusion

Réduire ses impôts en tant qu’indépendant est une démarche cruciale pour optimiser sa situation financière. Parmi les stratégies disponibles, le Plan Epargne Retraite (PER) se distingue comme un outil puissant, offrant des avantages fiscaux substantiels tout en préparant activement votre retraite. En ouvrant un PER et en planifiant judicieusement vos cotisations, vous pouvez non seulement réduire vos impôts, mais aussi sécuriser votre avenir financier en tant qu’indépendant. Profitez de cette opportunité pour optimiser votre fiscalité et garantir une retraite confortable.

Un peu plus de lecture

Chaque semaine, découvrez un article inédit lié au monde du numérique ! À tous les esprits curieux, profitez de votre lecture !