Aides financières pour se lancer en freelance

article publié le
Aides financières freelance

Sommaire

Plusieurs aides financières sont disponibles pour les profils indépendants : à utiliser dès que besoin et souhaité !

Les prêts d'honneur de la BPI

Pour bénéficier d’un bon coup de pouce financier, les entrepreneur·e·s indépendant·e·s peuvent s’orienter vers les prêts d’honneur de la BPI (Banque Publique d’Investissement), dédiés aux créateur·rice·s et repreneur·euse·s d’entreprise. Mais la condition est généralement de créer de l’emploi. Alors, il faut envisager de créer une équipe, et ne pas rester seul.e, et freelance.

On pense notamment au prêt d’honneur Création-Reprise qui vise à soutenir et financer la création d’entreprise dans chaque territoire, via les réseaux d’accompagnement Initiative France, Réseau Entreprendre et l’Adie. Leur montant va de 1 000 à 80 000 € et la durée est de 1 à 7 ans, avec un différé de 18 mois, pour permettre aux porteur·se·s de projet de financer leurs besoins professionnels.

Les prêts d’honneurs permettent d’augmenter ses fonds propres et faire levier auprès des banques ou autres acteurs financiers.

Aides financières freelance

Les autres aides financières

L'aide à la création ou à la reprise d'une entreprise (ACRE)

L’ACRE (anciennement ACCRE) qui propose une exonération partielle ou totale des cotisations sociales sur la première année de vie de l’entreprise, pour alléger les débuts d’une auto-entreprise ou une entreprise individuelle/société.

Afin d’en bénéficier, vous devez avoir moins de 25 ans ou être demandeur·euse d’emploi. La demande de l’ACRE peut se faire dès l’enregistrement de votre auto-entreprise.

L'aide à la reprise et à la création d'entreprise (ARCE)

L’ARCE, une aide attribuée par Pôle Emploi destinée aux créateur·rice·s ou repreneur·euse·s d’entreprise en France qui choisissent de recevoir une somme (versée en deux fois) au lieu du maintien partiel de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE).

Pour en bénéficier, vous devez :

  • avoir créé ou repris une entreprise en France après votre inscription à Pôle emploi
  • • bénéficier de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE)
  • • bénéficier de l’aide aux créateurs et repreneurs d’entreprise (ACRE).

Si vous créez votre entreprise avant votre inscription à Pôle Emploi, vous ne pourrez pas en bénéficier.

Cette aide est égale à 45% de votre capital de droits restant. Si vous remplissez les critères et optez pour l’ARCE, vous recevrez un premier virement correspondant à 50% de cette somme dès lors que vous faites la demande d’ARCE, puis un deuxième versement correspondant aux 50% restant 6 mois après la date du premier versement, à condition que vous exerciez toujours l’activité pour laquelle l’aide vous a été accordée.

Allocation chômage d'aide au retour à l'emploi (ARE)

L’ARE, l’alternative à l’ACRE, est également une aide Pôle Emploi qui permet, après avoir créé votre entreprise, de maintenir partiellement les allocations d’aide au retour à l’emploi. Elle prend la forme de versements mensuels, en plus des rémunérations issues de la nouvelle activité non salariée. Et son montant varie tous les mois, en fonction de l’activité de reprise.

Vous avez trouvé la ou les aides financières qui correspondent à vos besoins ? Si vous avez plus de questionnements sur l’aventure du freelancing et notamment sur le lancement de son activité d’indépendant·e, notre livre blanc sur les démarches pour devenir freelance pourra vous aider !

Un peu plus de lecture

Chaque semaine, découvrez un article inédit lié au monde du numérique ! À tous les esprits curieux, profitez de votre lecture !